lunes, 23 de enero de 2017

Didier Petit / Claudia Solal / Philippe Foch - Les Voyageurs de l’Espace (BUDA MUSIQUE 2016)


This album, co-produced by Space Observatory CNES, is born from the desire to give voice and music to a collective history of the twenty-first century with themes that cross the space adventure.

This disc features 19 tracks that are the fruit of the meeting between 3 musicians and 7 contemporary authors. Through a musical continuum sidereal, Olivier Bleys, Sabine Macher, Mariette Navarro, Eric Pessan, Charles Pennequin, Coline Pierré Karin Serres and Didier Petit have written texts inspired by space, songs that appear as worlds to discover.

Plus d’un demi-siècle après que le premier homme s’est arraché à la terre, cet album, coproduit par l’Observatoire de l’Espace du CNES, est né de l’envie de redonner parole et musique à une histoire collective du XXIe siècle en abordant des thèmes qui traversent l’aventure spatiale.

Ce disque propose 19 titres, parmi lesquels 11 chansons dont 7 inédites qui sont le fruit de la rencontre entre les 3 musiciens et 7 auteurs contemporains. A travers un continuum musical sidéral, Olivier Bleys, Sabine Macher, Mariette Navarro, Eric Pessan, Charles Pennequin, Coline Pierré, Karin Serres et Didier Petit ont ecrit des textes inspirés par l’Espace, onze chansons qui apparaissent comme autant de mondes à découvrir.


LES CHANSONS DE L’ESPACE

Une co-production de l’Observatoire de l’Espace du CNES et de Einstein on the Beach

L’aventure spatiale a toujours été une source importante d’inspiration pour la chanson française. Reggiani, Gainsbourg, Aznavour, Bécaud, Saget, Les frères Jacques, Loïc Lantoine et bien d’autres ont constitué un répertoire riche de chansons inspirées du rêve spatial. L’univers du jazz s’y est également intéressé (Louis Armstrong, Boris Vian, Sun Ra, Miles Davis, etc.), ainsi que de nombreux artistes de la scène pop.  

Pour réactiver ce processus, le collectif scénique des Voyageurs de l’Espace propose de mettre en musique « les Chansons de l’Espace ». Composés d’un nouveau plateau – Claudia Solal au chant, Philippe Foch à la batterie et aux percussions, et Didier Petit au violoncelle – les Voyageurs ont souhaité créer des chansons inédites avec des auteurs d’aujourd’hui inspirés par l’Espace, les univers lointains et le quotidien de ceux qui y travaillent.

L’Observatoire de l’Espace du CNES a donc proposé à 8 auteurs d’écrire des textes de chansons. Pour chaque chanson, un dispositif générateur d’écriture leur a été envoyé, matérialisé par une fiche sur laquelle figurait une proposition de titre de chanson ainsi que trois photos d’illustration. Ces textes seront ensuite mis au cœur de la création musicale des Voyageurs de l’Espace. 

Didier Petit, qui co-dirige la formation artistique, évoque la création musicale foisonnante autour du rêve spatial : « cette création  a commencé bien avant que Gagarine ne devienne le premier homme dans l’Espace et qu’Armstrong ne pose le pied sur la surface de la Lune.  Aujourd’hui, à l’heure où nous envisageons d’emmener l’homme toujours un peu plus loin dans notre système solaire, le projet « Chansons de l’Espace » veut accompagner à nouveau ce mouvement. Il est temps de redonner parole et musique à nos imaginaires à travers les thèmes qui traversent l’histoire de l’aventure spatiale. » 

Les textes des chansons nées de ce processus de création seront publiés dans le prochain numéro de la revue Espace(s). En parallèle, ils seront mis en musique et chantés par les Voyageurs de l’Espace lors d’une résidence à Bagnères-de-Bigorre à l’été 2015. Cette résidence de création musicale aboutira à la réalisation d’un disque autour des Chansons de l’Espace, qui réunira les chansons inédites, écrites et composées pour l’occasion, ainsi que des réinterprétations de chansons du répertoire. Le lancement du disque aura lieu lors de la fête de la musique au CNES à Paris en juin 2016.


LES VOYAGEURS DE L’ESPACE

Collectif scénique à géométrie variable, les Voyageurs de l’Espace jouent de l’hybridation des imaginaires et des formes artistiques pour réinventer notre rapport à l’Espace, loin des idées reçues.

Créée dans le giron de l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES (Centre national d’études spatiales), la formation est née d’une volonté d’investir le champ des musiques contemporaines et d’improvisation au travers d’une approche pluridisciplinaire. Elle est placée sous la direction artistique du violoncelliste Didier Petit et de Gérard Azoulay, directeur de l’Observatoire de l’Espace. Chaque création des Voyageurs de l’Espace fait appel à un plateau différent, mêlant musiciens, danseurs, comédiens, auteurs et scientifiques, euxmêmes venus partager leur expérience de l’Espace.


Chacune s’enrichit également d’éléments puisés dans les archives de l’Observatoire de l’Espace, extraits de films, de reportages et d’émissions radio, et autres textes et chansons liés au patrimoine spatial. En mobilisant son réseau d’artistes et de scientifiques et ses ressources documentaires pour donner corps aux projets des Voyageurs de l’Espace, l’Observatoire de l’Espace entend se tenir à distance d’une approche convenue de l’univers spatial pour en offrir de nouvelles perceptions, comme autant de passerelles tendues vers le public.

Depuis la création du collectif, plusieurs projets ont vu le jour autour de l’écriture, de l’image et de la musique. Ainsi, à l’occasion de la Fête de la musique en juin 2009, le CNES a ouvert les portes de son auditorium pour accueillir les musiciens Hélène Breschand, Alex Gillo, Terje Isungset, Sylvain Kassap, Jean-François Pauvros, Didier Petit, Christian Sebille et le comédien Damien Bouvet. Ils ont construit un concert autour de cinq thèmes : le Songe, l’Arrachement, dans l’Espace, Ailleurs et le Retour.

Dans l’univers du jazz, ils ont détourné des chansons françaises inspirées par l’Espace (de Magali Noël chantant Boris Vian à Paris Combo et leur Mais que fait la NASA ?), des textes littéraires d’autres écrivains – Alain Borer, David Lespiau, Ernest Pépin et Noëlle Revaz de la revue Espace(s) – ainsi que des archives du spatial souvent inédites, des documents brutes, rares, parfois à l’état de rush et muets.


LES ARTISTES

Claudia Solal : chant Auteur, compositeur, improvisatrice, chanteuse à l’univers singulier, Claudia Solal a exploré le répertoire des standards de jazz, avant de s’intéresser à la musique improvisée. Outre sa très remarquée collaboration avec Benjamin Moussay, qui se poursuit depuis 2003, elle monte en 2006 un étonnant duo avec le saxophoniste Jean-Charles Richard, axé sur l’improvisation. En dehors de ses propres projets, Claudia Solal a participé à une douzaine de disques (Room Service, My Own Foolosophy, Porridge Days…). Elle travaille actuellement dans le sextet d’Yves Rousseau Poète, vos papiers, en hommage à Léo Ferré, le quintet La Banquise de Françoise Toullec, le Newdecaband  de Martial Solal, le quintet Les âmes papillons ou encore l’orchestre Danzas de Jean-Marie Machado. Par ailleurs, elle enseigne la musique depuis 15 ans et compose pour le théâtre et l’image. Elle prête également sa voix pour la radio, le cinéma et collabore à des happenings dans le milieu de l’art contemporain. 

Philippe Foch : batterie & tablas  Percussionniste de formation, Philippe Foch cultive depuis de nombreuses années une relation forte aux tablas. Son parcours est marqué par de multiples rencontres et croisements avec le théâtre, le cirque et la danse. Il a fondé avec Benoît Delbecq et Serge Adam Les Amants de Juliette et a été le batteur d’Akosh S. Unit et de Didier Malherbe. Il partage actuellement des projets avec Christian Sebille, Erwan Keravec ou Mathias Delplanque. Il s’est produit pour la première fois au sein des Voyageurs de l’Espace lors de la Nuit Blanche, au siège du CNES, à Paris, en 2010. Il a également participé en 2011 à la première édition du festival Sidération en accompagnant des performances d’artistes comme Kitsou Dubois, Jeanne Added et Didier Petit. En tant qu’artiste associé d’Athénor depuis 2006, il a créé plusieurs spectacles avec Brigitte Lallier-Maisonneuve (Kernel), Philippe Le Goff (Nanuq & Ganesh, Jardin), la chanteuse Aurélie Maisonneuve et la danseuse Kazumi Fuchigami (Noun et Nout). 

Didier Petit : violoncelle & conception Didier Petit propose une musique singulière qui écoute le monde. De 2000 à 2010, il crée 6 faces pour violoncelle seul, Déviation et Don't Explain, qu'il présente partout avec bonheur. Il a fondé en 1990, la collection de disques in situ cherchant à y documenter un (contre) courant d'idées musicales. Il fut aussi à l'initiative des décades de musiques improvisées en 1986, du Festival WormHoles en 2007 avec Etienne Bultingaire et co-fondateur des Allumés du Jazz, association des labels indépendants Français. Il crée l'ensemble Les Voyageurs de l'Espace en 2009 en étroite collaboration avec Gérard Azoulay. Depuis 2011, il est conseiller musique auprès de l'Observatoire de l'Espace et du Festival Sidération au Centre National d'Etude Spatiale (CNES).

01. Contact 3:12
02. Moteur 0:30
03. Son de la lune 3:19
04. Dérive 0:44
05. Passager clandestin 3:45
06. Sursaut de l'ange 1:01
07. Dessin dans le ciel 3:25
08. Nu 0:15
09. Xoxo 4:31
10. Sans amarres 2:00
11. Le dandy de l'espace 3:28
12. Philae 2:51
13. Vrillé 0:39
14. Le syndrome du zéro 2:34
15. Vide sensible 1:04
16. Martine 4:43
17. Ferrailleurs du ciel 1:53
18. Discrètement je m'éclipse 4:29
19. What a Wonderful World 4:24

Les Voyageurs de l’Espace
Claudia Solal (voix et voix)
Didier Petit (violoncelle et voix)
Philippe Foch (percussion et voix)